Basilique de Vézelay – Visitons ensemble Sainte-Marie-Madeleine de Vézelay

Banner vézelay

Nous continuons notre belle aventure sur les routes du Patrimoine Mondial de l’Unesco. Et nous décidons de partir à la découverte de la Basilique de Vézelay, ça te dit quelque chose ?

Peut-être pas ! Aucune inquiétude, je t’en parle dans cet article. Je te raconte ce joli moment que nous avons passé. Cette visite nous emmène à 2h30 de Paris et 50 minutes d’Auxerre. Nous utilisons la voiture, car ce week-end, nous avons prévu d’autres visites aux alentours.

La basilique est une ancienne abbatiale du 12ème siècle, située en Bourgogne-Franche-Comté. Le village de Vézelay, était, à l’époque, un lieu de pèlerinage, sur le chemin de Saint-Jacques-De-Compostelle. Elle est inscrite sur la liste du Patrimoine Mondial de l’Unesco depuis 1979.

Je te laisse poursuivre ta lecture. C’est parti pour l’étape 6 de l’aventure UnescRoad !

Stop N°1 avant la basilique de Vézelay

Pour cette visite, nous décidons d’arriver la veille, afin de profiter de la journée dès le matin. Nous cherchons un lieu où dîner, passer la soirée et dormir. Nous pensons que le village de Vézelay serait peut-être trop calme pour notre envie de prendre un verre car ce soir, c’est VENDREDI !

Nous décidons donc de passer la soirée à Auxerre. Ni Maxime, ni moi ne connaissons cette ville, que j’imaginais plus grande et plus animée.

En effet, nous arrivons en fin de journée dans une ville plutôt désertique. Personne dans les rues, pas un chat, la plupart des restaurants sont fermés, ou ferment aux alentours de 21h – 22h grand max. Ce qui ne nous convient pas du tout puisque je te rappelle que nous voulons boire un verre. Après tout c’est le début du week-end, notre envie n’est pas si absurde. Eh bien à Auxerre, si !

auxerre

Nous trouvons un bar ou un café, je ne sais pas bien le nommer. Presque vide et sans grande ambiance. Nous commandons un cocktail, la serveuse nous dit clairement « dites-moi ce que vous voulez, je vous le fais » ! Mauvaise idée, elle devrait plutôt se faire une sélection de quelques cocktails et s’entraîner afin de maîtriser leur réalisation.

Je découvre le pire Gin Tonic du monde et Maxime, le moins bon Mojito de France. Pas très grave après tout, il ne s’agit que d’un verre. Mais un verre de mauvaise qualité, plus un autre, plus un autre, c’est la migraine assurée le lendemain. Ah oui, j’allais oublier, nous assistons à une embrouille entre deux filles, crêpage de chignons en vue, nous partons vite d’ici.

Trouver un restaurant à Auxerre, mission impossible ?

J’exagère bien entendu, car il y en a quelques-uns d’ouvert à l’heure à laquelle nous cherchons. Nous nous dirigeons vers un des seul restaurant qui propose un deuxième service, une crêperie.

A part un cocktail pas très bon (eh oui, encore !), le repas est plutôt bon. Honnêtement, inutile de m’attarder dessus, ce n’était pas dingue. J’espère avoir d’autres occasions pour partager avec toi nos bons plans sérieux.

Après ça, nous trouvons un bar, le seul de la ville, tous les jeunes s’y trouvent. Pour le coup, l’ambiance n’est pas mauvaise et nous finissons la soirée ici, à discuter en buvant quelques bières.

A la fermeture, nous partons nous coucher dans un hôtel du centre-ville, Le Maxime ! On se demande presque pourquoi mon Maxime a choisi cet hôtel. Je ne vais pas faire de grand récit sur l’hôtel, il n’est pas ouf. Heureusement, mon Maxime, lui, il est ouf haha !

Avec cette soirée pleine de verres de mauvaise qualité, nous savons déjà que demain, le réveil sera difficile.

Notre visite de la basilique Sainte-Marie-Madeleine de Vézelay

Au réveil, nous voilà prêts à partir pour la Basilique de Vézelay, avec nos affaires et notre mal de crâne.

Nous empruntons les petites routes de campagne, pour nous rendre au village de Vézelay. C’est très agréable, surtout qu’il fait beau.

Nous arrivons au village de Vézelay où la basilique se trouve. Nous devons monter tout en haut du village, pour la découvrir. C’est très joli, le village est ancien, avec de belles devantures de boutiques d’époque. Tu y trouves un brocanteur, une boulangerie, un atelier de vitrail, quelques artistes, photographes ou autres. La balade est agréable. Mais ça monte, la visite se mérite.

Un peu essoufflés, nous voilà devant la Basilique de Vézelay. Ce n’est pas l’édifice religieux le plus impressionnant, en comparaison à d’autres que nous avons déjà visité comme la Cathédrale de Bourges ou encore l’Abbatiale de Saint-Savin, mais elle reste quand même très jolie et bien entretenue.

Nous nous baladons tout autour, il y a un peu de monde qui se balade également. En arrivant, notre attention se tourne vers un homme, plutôt âgé, qui semble adorable. Il est pieds nus, et mange du raisin tout en chantant à voix haute (selon moi car Maxime dit qu’il lit un livre), devant la Basilique. On voit bien que c’est un habitué du lieu, sans doute un artiste qui vient se détendre au soleil, peut-être à la recherche d’inspiration. J’aurais voulu le prendre en photo ou même le filmer, mais je n’ose pas le déranger, et pour être honnête, je suis timide, je n’ose pas l’aborder.

Après quelques clichés de l’extérieur de la basilique, nous décidons enfin de rentrer à l’intérieur. Nous avançons discrètement et silencieusement, car une messe se déroule au moment de notre arrivée. Nous y participons même un peu. Ils chantent et prient dans le calme. Je trouve cela très agréable. Une fois la messe terminée, tous les accès de la basilique s’ouvrent à nouveau. Nous poursuivons la visite.

Au fond de la Basilique se trouve un petit escalier qui nous mène dans les sous-sol, où se trouve une magnifique crypte. Elle est dans son jus, authentique, je la trouve sublime. C’est beau et très propre.

Avant d’être une basilique, l’édifice de Vézelay était une abbaye bénédictine, on y suivait les règles monastiques de Saint Benoît. Au moment le plus fort de son histoire, l’abbaye était en étroite relation avec Cluny. C’est pour cela qu’on y retrouve les bâtiments nécessaires au travail d’une communauté bénédictine, qui atteindra la présence de plus de soixante moines.

Par la suite, les conflits, les guerres, le remplacement des moines et le désintérêt des autres abbés ont mené l’abbaye de Vézelay tout droit vers la ruine. A la fin de la dernière guerre, la tradition monastique a vu le jour à nouveau et elle a enfin été rénovée.

Aujourd’hui encore, cet édifice est habité par des moines et des moniales des Fraternités de Jérusalem. Tu peux d’ailleurs faire une visite guidée avec l’un d’entre eux, cela doit être très intéressant à vivre.

Nous nous aventurons dans cette basilique tout en apprenant un peu de sa vie. De l’extérieur, cette basilique ne me semble pas immense, mais en réalité, elle est très grande. La visite n’est pas longue mais riche en histoire. Nous repartons avec de nouvelles connaissances, des jolies images dans la tête et des souvenirs éternels.

Après les différentes visites déjà faites, je me rends compte du niveau d’entretien de ces lieux, ils sont tous très bien conservés et respectés selon l’histoire du lieu.

Informations pratiques

Adresse Basilique de Vézelay
89450, VÉZELAY
Contact – Tél: +33 / (0)3 86 33 39 50
– Mail: prieur.vezelay@fraternites-jerusalem.org
– Site internet: www.basiliquedevezelay.org
Horaires – La Basilique est ouverte tous les jours de 7h à 20h (Lundi : 8h)
– Horaires des Liturgies : www.basiliquedevezelay.org
Visites Les visites guidées sont possibles sans réservation cependant vous devez réserver si vous venez en groupe. Tu peux venir juste visiter, prier ou encore faire une retraite, tu trouveras toutes les informations sur le site. Les visites sont faites par un frère ou une sœur de Jérusalem.
Silvia

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.